Limousin : Corrèze, Haute-Vienne

Carte administrative du Limousin – Source : Géoportail

Archives numérisées et relevés en ligne

A tout seigneur tout honneur, ma principale source en Corrrèze a été le site des Archives départementales de la Corrèze, qui a très tôt présenté des archives numérisées. Celles que nous avons le plus exploitées sont celles de Ségur-le-Château, Saint-Eloy-les-Tuileries, Saint-Julien-le-Vendômois et Beyssenac, les quatre paroisses de Ségur, pour lesquelles j’ai réalisé des relevés sélectifs de tous les actes qui concernaient des familles notables dans les sources les plus anciennes disponibles.

Vous trouverez ci-dessous les relevés que j’en ai tirés sous forme de tableaux, systématiques pour les notables dans le premier registre de chaque paroisse, partiels à partir du second (sauf pour Ségur et Saint-Eloy) et que je mets à la disposition de tous. Comme toujours en pareil cas, j’invite ceux qui trouveraient des informations les intéressant à les vérifier directement sur les registres en ligne, je ne suis qu’un paléographe dilettante. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à me les signaler dans un commentaire !

Voici également, avec l’accord de mes cousins et co-auteurs, Monique BOULON, Yves MARTIN et Aymeric TRIOMPHE, une monographie de notre production sur les porteurs du patronyme TEYTUT autour de Ségur-le-Château.

Ce travail est découpé en quatre parties :

  1. Les degrés primitifs présentés avec beaucoup d’interrogations soulevées par l’auteur lui-même par J.-B. CHAMPEVAL de VYERS dans ses Familles nobles et notables de la Corrèze,
  2. Les individus isolés trouvés dans les registres des trois paroisses autour de Ségur au XVIIe siècle,
  3. La filiation sur deux générations, à partir de ces mêmes registres, de la branche des sieurs de la Jarrige, juges de la Jarousse, qui donnera un lieutenant général à la sénéchaussée de Saint-Yrieix,
  4. La filiation suivie sur 10 générations de la branche des sieurs de Villouvier et du Mas-au-Comte, juges de Ségur puis assesseurs criminels en cette même sénéchaussée.

Moins pour cette lignée que pour d’autres, nous avons également eu recours à des relevés d’associations, nombreuses en Limousin, notamment :

Sources notariales consultées aux Archives départementales

Etape incontournable pour progresser lorsque l’état-civil et les registres paroissiaux présentent des lacunes ou font défaut, mais aussi pour en savoir plus sur la vie quotidienne de nos ancêtres, les actes notariés sont rassemblés en série E des Archives départementales.

Sur le site des archives départementales de Corrèze comme sur celui des archives départementales de Haute-Vienne, on trouve des guides et des instruments d’aide à la recherche qui présentent les différentes séries et fonds présents aux archives départementales et en proposent parfois des inventaires ou des tables très utiles.

Dans nos recherches, nous avons été amenés à consulter les minutes suivantes :

Cote Notaire Résidence Dates extrêmes
AD19 E 6241 Jean-Baptiste TERRACORD Lubersac Jan.-Mai 1828
AD19 E 10700/1 COMBRET Ségur-le-Château 1574-1604
AD19 E 10433 Saturnin GERAUD Ségur-le-Château 1676-1683
AD19 E 10434 1684-1691
AD19 E 10435 1692-1700
AD19 E 10436 1701-1704
AD19 E 10516 Léonard MONTEZIN Ségur-le-Château 1806-1807
AD19 E 16383 Jacques BERTHON Lubersac 1677-1682
AD19 E 16384 Jacques BERTHON Lubersac 1683-1684
AD19 E 16389 Pierre BERTHON Lubersac 1699-1703
AD19 E 16390 Pierre BERTHON Lubersac 1704-1709
AD87 4 E 64-40 Pierre BOUTY Coussac-Bonneval 1762-1791

Seuls quelques actes sont aujourd’hui en ma possession dans ces minutes, n’hésitez pas cependant à tenter votre chance si vous ne pouvez vous rendre en Limousin.

Sources imprimées

Les Généalogies limousines et marchoises (GLM)

Je veux faire ici une place particulière au travail remarquable conduit par un groupe d’historiens et de généalogistes passionnés, d’une extrême rigueur dans leurs recherches et d’une formidable clarté dans la présentation des résultats de leur travail collectif, qu’ils publient depuis plus de 20 ans sous le titre de Généalogies limousines et marchoises (GLM). Ceux qui ont la chance de descendre d’une famille étudiée par leurs soins ne les citent qu’avec un respect religieux tant leurs analyses font référence. C’est mon cas et j’ai en ma possession les tomes IV, VIII, XV, XVII et XVIII. Je vous invite à retrouver la liste des familles étudiées dans les différents volumes (18 à ce jour), et bien d’autres choses, sur la page de Gilles de BLIGNIERES, l’un des contributeurs de cette somme.

Les Dictionnaires généalogiques « anciens »

Sources très complètes d’informations sur les familles nobles et notables, les dictionnaires généalogiques, nobiliaires et autres armoriaux proposent les généalogies entières des familles les plus éminentes de nos régions. Le Limousin, terre de féodalité ancienne et de seigneuries puissantes, ne fait naturellement pas exception. Je cite ici les principaux ouvrages de ce type, dont certains sont intégralement disponibles en ligne. Attention cependant, il convient d’en considérer le contenu avec prudence, s’agissant de sources souvent anciennes, parfois insuffisamment documentées et parfois complaisantes, l’un n’excluant pas l’autre.

  • J’ai déjà cité le Dictionnaire des familles nobles et notables de la Corrèze, de Jean-Baptiste CHAMPEVAL de VYERS, en 2 volumes. Je ne dispose que des 4 pages portant sur les TEYTUT, soit pp. 499 à 502 ;
  • Citons également le Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges, de l’abbé Joseph NADAUD, en 4 tomes, tous disponibles en ligne sur Gallica : tome 1, tome 2, tome 3, tome 4.

Ouvrages historiques

Travail plus historique que généalogique mais d’un intérêt certain pour tous ceux qui s’intéressent à la très ancienne et très auguste noblesse limousine, j’ai également en ma possession La Noblesse d’Ancien Régime en Limousin de Jean du VERDIER. Succession de chapitres qui présentent les individus nobles identifiés par différentes sources au cours de l’histoire, l’ouvrage commence avec la convocation du ban et arrière-ban de 1470 et finit avec les assemblées de la noblesse aux Etats-généraux de 1789.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s