Carte d’identité du système Aluze-Charrecey

J’ai déjà eu l’occasion de présenter dans l’article relatif à mes ancêtres bourguignons ce tout petit système géographique situé dans la côte chalonnaise, pour l’instant peu étendu puisque je suis malheureusement rapidement bloqué dans mes recherches.

Ce billet inaugure mon projet de faire des cartes d’identité des systèmes géographiques que je rencontre, qui visent à tenter de situer les ancêtres qui en sont originaires dans leur espace vécu : les lieux où ils vivaient, où ils se rendaient aisément et sans doute fréquemment, ceux au contraire plus lointains où ils devaient se rendre pour affaires, etc. C’est-à-dire, du point de vue du généalogiste, les lieux où il faut sans doute chercher les ancêtres manquants…

Pour cela, je tenterai de recourir à des éléments de géographie physique et humaine, mais aussi d’histoire politique et administrative, essentiellement sous forme de cartes et d’illustrations.

Je n’ajouterai pas de texte à ce billet, qui a vocation à se lire comme une « infographie » (je m’autorise des guillemets ici car je n’ai pas trouvé de définition claire de cet outil de communication, pourtant abondamment utilisé sur internet ces temps-ci).

Où trouver le système géographie aujourd'hui ?Sur quelle période regarde-t-on le système ? Qui étaient mes ancêtres présents dans le système ?Quelle influence des villes et des voies anciennes autour du système ?Quelle influence du relief et des rivières sur l'espace vécu autour du système ?Comment se situait le système dans l'organisation politique d'Ancien Régime ?L'espace vécu autour du système Aluze-CharreceySources :

Les fonds de carte proviennent tous du Géoportail de l’IGN : carte au 1/25 000e, Carte de Cassini, Carte du relief.

Les informations ont été glanées principalement sur Wikipédia.

N’hésitez pas à réagir sur le format choisi ou les informations que j’ai essayé de reconstituer. Il manque notamment une étape sur les paysages, la culture et l’agriculture locales, mais je manquais d’éléments objectifs pour faire le lien entre la situation actuelle et celle vécue il y a 200 ans. Toutes les suggestions en la matière sont particulièrement bienvenues.

Advertisements
Cet article, publié dans Géographie, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Carte d’identité du système Aluze-Charrecey

  1. Ping : Carte d'identité du système Aluze...

  2. Ping : Carte d'identité du système Aluze...

  3. Elise dit :

    Bonsoir,
    Bravo pour cet article ! Je trouve cette approche vraiment très intéressante et ingénieuse. Présentée ainsi, cela me parait être une méthode très solide, et j’ai du mal à voir des éléments qui pourraient manquer.
    J’ai bien envie d’essayer de faire cela avec les systèmes géographiques de mes ancêtres pour voir ce que cela donne.
    J’aime beaucoup aussi la présentation sous forme d’infographie. C’est très réussi ! D’ailleurs cela m’intéresserait beaucoup de connaître les outils que tu as utilisé pour réaliser l’infographie, et les cartes en particulier (si ce n’est pas indiscret, bien sûr !).
    Encore bravo, et merci de partager ta méthode, c’est passionnant !
    A bientôt,
    Elise

    • Bonsoir Elise,

      Merci beaucoup pour tes encouragements ! J’avais envie de faire un espèce de « catalogue » des systèmes géographiques que je rencontre, mais au final ça m’a pris beaucoup de temps pour un seul. Il faut dire que c’était le premier. En tout cas, j’essaierai d’en faire un de temps en temps, je trouve l’exercice très intéressant (au moins intellectuellement). Si à la lecture, c’est agréable, tant mieux.
      Aucun secret de fabrication : j’utilise un logiciel de dessin vectoriel libre de droits, Inkscape, qui existe sur toutes les plateformes courantes. Il y a un temps de prise en main mais je l’avais faite à l’époque de mon billet sur mon ascendance royale : je m’en félicite aujourd’hui.
      Pour les cartes, je fais de simples copier-coller (impression d’écran avec un affichage aussi grand que possible pour ne pas perdre en qualité) sur le site Géoportail de l’IGN. Ce n’est pas totalement réglo, je pense, mais j’en fais un usage parcimonieux et, de toute façon, non commercial.
      Ensuite, il y a l’enjeu de recalage entre les différentes couches de cartes (Cassini, IGN, relief, etc.) et pour ça je le fais avec des repères que j’essaie de prendre : par exemple une ville sur un piton rocheux ou le cours d’une rivière.
      N’hésite pas à me poser des questions plus précises si tu te lances !
      Bien amicalement,
      Rémi

      • Elise dit :

        Merci pour ta réponse !
        J’avais testé Inkscape il y a quelques temps, ce sera l’occasion de m’y replonger 😉
        Pour rebondir sur le commentaire de Fabrice ci dessous, il est vrai qu’étudier l’évolution de la population peut apporter des éléments supplémentaires. Notamment, on peut parfois y constater des pics démographiques très ponctuels qui correspondent à la réalisation de grands travaux dans la commune. J’ai vu le cas dans une commune où vivaient mes ancêtres : un grand nombre de personnes sont venues s’installer pour quelques années à l’occasion de la construction d’un viaduc. Beaucoup sont repartis par la suite, mais cela a peut-être occasionné quelques mariages (?).
        Amicalement,
        Elise

      • Bonsoir Elise,
        Accroche-toi pour Inkscape, si tu as un peu de temps, ça vaut la peine !
        Merci pour vos suggestions, à Fabrice et toi, concernant la démographie. L’exemple que tu cites montre en effet tout l’intérêt de cette dimension de la vie de nos ancêtres et des territoires.
        Bien amicalement,
        Rémi

  4. fobrice dit :

    Bonjour,
    Très intéressant et très parlant! Excellent choix du logiciel : inkscape est un outils puissant!
    Je me serais aussi intéréssé à l’évolution de la population des 2 communes, du découpage des paroisses et aussi des religions à la fois des communes et des individus (si celà est pertinent dans votre cas).

    Fabrice

    • Bonjour,
      Merci pour vos suggestions. J’avais effectivement pensé à la question démographique, que j’ai choisi de ne pas traiter. Cependant, ce pourra être un point d’amélioration.
      Les paroisses n’ont pas évolué et la question religieuse, sur la période considérée, n’était pas significative, j’ai donc choisi le silence sur ce point. Avez-vous des outils ou des méthodes spécifiques pour aborder les autres cultes que la religion catholique, notamment quantitativement ?
      Bien généalogiquement,
      Rémi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s