Ajout dans mon arbre : les ROUX de Tartonne

Localisation de Tartonne sur une carte - Source : IGN/Géoportail

Localisation de Tartonne sur une carte – Source : IGN/Géoportail

Cela fait quelques années que je connais l’excellent site d’Hélène et Thierry BIANCO consacré en grande partie à la généalogie et à l’histoire. Excellent sans aucun doute pour la qualité des analyses généalogiques et historiques qu’il propose, il l’est aussi, pour nous autres amateurs, parce qu’il met à disposition des relevés systématiques de nombreuses paroisses et de nombreuses minutes de notaires dans les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Cher, la Drôme, le Loiret, la Marne, la Nièvre, le Haut-Rhin, le Var, Vaucluse et l’Yonne. En un mot : c’est une oeuvre d’utilité publique qu’Hélène et Thierry ont réalisée sous le prétexte ô combien louable d’explorer la généalogie de leurs enfants.

S’ils ont sans aucun doute un grand intérêt pour beaucoup de généalogistes amateurs, ils m’ont personnellement permis d’agrandir mon arbre grâce à leurs relevés paroissiaux et notariés de Tartonne, cette petite paroisse des Alpes-de-Haute-Provence qui est aujourd’hui une commune de 136 habitants du canton de Barrême et de l’arrondissement de Digne. Et ce n’est peut-être pas fini. Donc : merci à Hélène et Thierry !

Le fait de posséder simultanément, et sous un format permettant la recherche rapide grâce au module de recherche du logiciel (en l’occurrence, il s’agit de tableaux Excel), des relevés des registres paroissiaux et des actes notariés sur une large période (1633-1789 pour les BMS et 1641-1768 pour les actes notariés !) est une opportunité formidable de reconstituer des fratries et de branches entières, avec très souvent énormément de filiations certaines et quelques hypothèses faciles à faire converger du fait de la multiplicité des actes mentionnant des liens de parenté.

Je vais donc dans ce billet réaliser sous vos yeux la reconstitution d’une de mes lignées originaires de Tartonne : celles des ROUX.

Pour remonter jusqu’à Tartonne

Le territoire communal de Tartonne - Fond de carte : Google Maps

Le territoire communal de Tartonne – Fond de carte : Google Maps

Comme j’ai eu l’occasion de l’évoquer dans les billets consacrés à mon ascendance provençale et à mon ancêtre Léon MARC, les Alpes-de-Haute-Provence, terre d’émigration très ancienne vers le pays d’Aix-en-Provence et les zones côtières autour de Marseille, occupent une place numérique importante dans mon ascendance et en particulier dans celle de mon arrière-grand-père Charles Louis MARC (SOSA 12), fils dudit Léon MARC. En effet, sa mère, Emilie Marie ROUX, était à moitié originaire ce département car son père y était né ainsi que tous ses ascendants connus à ce jour sur de nombreuses générations.

La lignée ROUX dont il est question ici n’est pas celle de mon arrière-arrière-grand-mère Emilie  dont la lignée (numéro L-13) prend plutôt sa source à Selonnet, dans l’actuel canton de Seyne, mais celle partant de l’une de ses arrière-arrière-grands-mères qui portait le même patronyme : Agnès ROUX (SOSA 405). La lignée cette ancêtre bien plus lointaine porte dans mon système de numérotation le numéro L-203. Nous allons la reconstituer sur 4 générations à Tartonne.

La lignée qui relie mon arrière-grand-père Charles MARC à la souche de la lignée étudiée, Agnès ROUX

La lignée qui relie mon arrière-grand-père Charles MARC à la souche de la lignée étudiée, Agnès ROUX

Notons pour l’anecdote que le patronyme ROUX, très présent dans toute la France et en particulier dans les régions du sud-est, est également bien représenté dans mon arbre puisqu’il est porté par 8 lignées connues distinctes, dont deux doubles, dans des lieux et à des époques qui ne laissent pas anticiper de liens de parentés entre elles.

Reconstitution de la lignée ROUX L-203

Etape 0 : le couple de départ

Par l’acte de mariage de Jean Joseph Pascal FABRE avec Claire VIGNE, célébré en 1811 à Saint-Vincent-les-Forts (canton du Lauzet-Ubaye, arrondissement de Barcelonnette), je sais qu’il est fils de Jean Baptiste FABRE et d’Agnès ROUX. Il est alors qualifié de propriétaire cultivateur, de Tartonne dans le canton de Barrême. C’est donc à Tartonne que nous recherchons, sans succès à ce jour, le mariage de Jean Baptiste FABRE et d’Agnès ROUX. Nous y trouvons cependant leurs enfants, nés entre 1770 et 1788.

Etape 0 : le couple Jean Baptiste FABRE X Agnès ROUX, dont les enfants naissent de 1770 à 1788 à Tartonne.

Etape 1 : ce que nous apprennent les actes de baptême de leurs enfants

Une chance pour nous, le curé de Tartonne à la fin du XVIIIe siècle aimait à préciser les liens de parentés qui reliaient les baptisés à leurs parrain et marraine. Hélène et Thierry BIANCO ont évidemment relevé ces précieux indices.

1770 : le baptême de Jean Baptiste Balthazar FABRE nous apprend l’existence de son oncle Honoré ROUX.

Nous utiliserons ici un principe de parcimonie pour supposer en première approche tout au moins que cet Honoré est le frère d’Agnès plutôt que le mari d’une soeur de Jean Baptiste FABRE qui porterait le même patronyme.

D'après le baptême de leur premier enfant en 1770

D’après le baptême de leur premier enfant en 1770

1773 : le baptême de Raphaël FABRE nous apprend l’existence de Jean Ange ROUX et Colombe ROUX, ses oncle et tante.

D'après le baptême de leurs deux premiers enfants en 1773

D’après le baptême de leurs deux premiers enfants en 1773

Les baptêmes de Jean Joseph en 1775 et Eléonore Génie en 1780 n’apportent pas de nouveaux éléments.

1783 : le baptême de François FABRE nous fait découvrir une de ses tantes, Elisabeth AUZET. Plusieurs scénarios sont possibles pour cette parenté, suivant qu’elle a épousé un frère de Jean Baptiste FABRE :

Hypothèse Elisabeth AUZET X ? FABRE, frère de Jean Baptiste

Hypothèse 1 : Elisabeth AUZET X ? FABRE, frère de Jean Baptiste

ou qu’elle a épousé un frère d’Agnès ROUX, celui-ci pouvant ou non avoir déjà été découvert :

Hypothèse 2 : Elisabeth AUZET X ? ROUX, frère d'Agnès ROUX

Hypothèse 2 : Elisabeth AUZET X ? ROUX, frère d’Agnès ROUX

Enfin, en 1788, le baptême de notre ancêtre Jean Joseph Pascal FABRE, nous fait découvrir l’une de ses cousines, Geneviève Ursule ROUX :

Reconstitution après le baptême de leurs six enfants

Reconstitution après le baptême de leurs six enfants

Etape 3 : la confrontation aux couples présents à Tartonne

La recherche des actes à Tartonne nous permettent de repérer des couples qui viennent corroborer les hypothèses formulées :

  • On trouve ainsi un couple Honoré ROUX X Elisabeth AUZET qui a plusieurs enfants à Tartonne entre 1755 et 1772, dont Marianne qui a pour marraine Agnès ROUX, sa tante ;
  • Geneviève Ursule ROUX, qui porte deux prénoms peu fréquents, est la fille de Jean Ange ROUX et d’Anne MAUREL, née en 1771.

Ces deux constats nous permettent de consolider l’arbre suivant :

Arbre des ROUX de Tartonne consolidé à partir des enfants de Jean Baptiste FABRE et Agnès ROUX

Arbre des ROUX de Tartonne consolidé à partir des enfants de Jean Baptiste FABRE et Agnès ROUX

Etape 4 : pour monter d’une génération

Ces trois alliances multiplient nos chances de trouver un acte ou un contrat de mariage filiatif, impossible à trouver pour le couple FABRE X ROUX, qui permette de connaître les parents de la fratrie ROUX. On trouve en effet le mariage de Jean Ange ROUX et d’Anne MAUREL le 1er juin 1763 à Tartonne. Jean Ange ROUX est le fils de Jean Ange ROUX et de Colombe BARRAS.

Reste à vérifier que notre ancêtre Agnès n’est pas la fille d’un autre mariage de Jean Ange ROUX père. Pour cela, cherchons tous les enfants du couple que nous pouvons rencontrer. Nous en trouvons 9, baptisés entre 1722 et 1744. Honoré, déjà rencontré, semble l’aîné, et notre ancêtre Agnès la benjamine. En outre, on ne trouve pas l’acte de baptême de Madeleine ROUX, dont la filiation à son mariage la rattache cependant sans aucun doute à cette fratrie. S’agissant enfin de Colombe ROUX, déjà citée pour être une soeur d’Agnès mais dont l’acte de baptême en tant que telle est manquant, il est envisageable qu’elle soit en réalité une de ses nièces presque aussi âgée qu’elle puisque née d’un premier mariage de son frère Honoré.

Voici la fratrie complète avec ses alliances :

Fratrie d'Agnès ROUX d'après les actes de Tartonne

Fratrie d’Agnès ROUX d’après les actes de Tartonne

NB : le second mariage d’Honoré ROUX n’a pas été célébré à Tartonne mais à La Javie, comme ce sera le cas d’un autre mariage de la famille dont nous parlerons ensuite.

Etape 5 : et pour aller plus loin ?

Pour aller plus loin de manière certaine, il nous faudrait trouver le mariage de Jean Ange ROUX avec Colombe BARRAS. Il n’est cependant pas présent dans les relevés de Tartonne. Un indice qui laisse prévoir la difficulté à trouver cet actes est que le patronyme BARRAS (sans doute du nom d’un autre village des Alpes-de-Haute-Provence situé dans le canton de Digne-Ouest) est très rare à Tartonne. Il est donc probable qu’il s’agisse d’une alliance contractée à l’extérieur de la paroisse.

On dispose cependant d’un certain nombre d’indices liés aux parrains et marraines des enfants du couple.

  • 1722 : le baptême d’Honoré ROUX nous apprend l’existence d’Honoré ROUX, son grand-père, et d’Agnès ROUX, sa tante. Ce dernier prénom, plutôt rare dans ce village à cette époque, conforte l’appartenance à cette branche de notre ancêtre, qui le porte donc après sa tante ;
  • 1724 : le baptême de Joseph ROUX nous permet d’identifier une de ses grands-mères, Catherine MAUREL, qui est donc notre ancêtre sans qu’on sache si elle est le femme d’Honoré ROUX père, rencontré ci-dessus, ou la mère de Colombe BARRAS.
Informations glanées à partir des baptêmes des enfants de Jean Ange ROUX et Colombe BARRAS

Informations glanées à partir des baptêmes des enfants de Jean Ange ROUX et Colombe BARRAS

La réponse se trouve dans les actes de Tartonne puisque se marient le 17 août 1684 Honoré ROUX, fils de feu Paul et d’Anne FABRE avec Catherine MAUREL, fille de feu Jacques et de Catherine BASSAC.

Filiation de Jean Ange ROUX

Filiation de Jean Ange ROUX

Notez que toutes ces déductions n’ont pas nécessité de trouver l’acte de mariage de Jean Ange ROUX et Colombe BARRAS.

Cet acte a cependant été trouvé : ils se sont mariés le 16 juin 1721 à La Javie (chef-lieu de canton dans l’arrondissement de Digne), et l’acte confirme bien la filiation avec le couple trouvé ci-dessus.

Etape 6 : compléter les fratries

Divers indices, directs (parents mentionnés dans les actes de baptêmes, mariages et décès) ou indirects (parrains et marraines, témoins dont les liens de parenté sont précisés) permettent de compléter les fratries déjà trouvées.

M’intéressant surtout à la généalogie ascendante de cette branche, je me limiterai ici aux frères et sœurs de mes ancêtres et à leurs conjoints, sans mentionner les cousins.

Synthèse de mes ascendants ROUX et de leurs collatéraux directs

Synthèse de mes ascendants ROUX et de leurs collatéraux directs

Une rapide approche sociale

Sur le plan social, les informations mentionnées dans les actes permettent d’établir :

  • qu’Honoré ROUX était laboureur, il est cité comme tel en 1725 ;
  • que son fils Jean Ange ROUX a réussi une modeste progression sociale puisqu’il est dit berger en 1724, laboureur de 1726 à 1729, travailleur en 1731 et enfin rentier de 1738 à 1744.

Notons en outre que nos ancêtre Catherine MAUREL femme d’Honoré ROUX, avait un oncle Jean BASSAC, notaire royal de Blégier (sans doute pour Blégiers, hameau de Prads-Haute-Bléone, dans l’arrondissement de Digne).

Cette étude étape par étape nous montre à quel point il est utile de disposer de deux sources très complètes sur une période commune et relativement longue pour remonter une lignée, même sans disposer de tous les actes de mariage (filiatifs).

Je vais maintenant m’atteler à étudier les branches collatérales découvertes au fil des actes : les FABRE à partir de Jean Baptiste, dont on ne sait pas d’où ils étaient, mais aussi à partir d’Anne FABRE, épouse de Paul ROUX, les MAUREL, extrêmement fréquents à Tartonne, à partir de Catherine MAUREL, et les BARRAS qui n’étaient comme on l’a vu sans doute pas de Tartonne.

Mais ceci est une autre histoire…

Advertisements
Cet article, publié dans Descriptions, Recherches, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s