Bienvenue sur ingénéalogie

Généalogiste de longue date, ingénieur de formation et bientôt jeune papa, je me lance aujourd’hui dans l’aventure d’un blog. Pour moi d’abord, pour le futur bébé ensuite et enfin pour tous ceux qui pourraient s’intéresser à ma généalogie ou à la généalogie en général. En bon passionné, le singulier me paraît à peine approprié pour cette discipline, cette science documentaire, qui recouvre tant de réalités différentes.

Par définition, nous autres généalogistes dirions que les enfants d’un couple sont le résultat d’une succession unique d’unions entre individus. Ou plus précisément, si nous mettons en avant le caractère documentaire (s’appuyant sur des documents) et non purement descriptif (s’appuyant sur des faits constatés) de notre science, nous définirions les frères et sœurs d’une même fratrie comme les résultantes d’un arbre généalogique qui décrit des filiations officielles au cours de l’Histoire.

Mais pour beaucoup de généalogistes, dont je suis, la généalogie, c’est bien plus que ça. Même en ne conduisant que des généalogies ascendantes (recherche des ancêtres directs d’un individu), on est amenés à faire des découvertes, au détour des actes et au hasard des filiations, dans bien d’autres domaines, et notamment, outre l’histoire, bien sûr, la géographie, la sociologie, l’onomastique (anthroponymie et toponymie), l’héraldique, etc. L’arbre d’ascendance d’un individu peut donc être regardé de bien des manières, en fonction des envies, des sources disponibles et des situations rencontrées. On peut aussi appeler la statistique en renfort pour analyser arbre et branches comme des ensembles et décrire cette énorme masse d’individus dont chacun de nous est issu.

C’est cet aller-retour entre construction et description de l’arbre qui me permet de trouver tant de plaisir à la généalogie : lorsque je suis lassé d’une branche récalcitrante qui m’oblige à parcourir des milliers de pages de registres pour trouver le maillon suivant, je fais une pause en décortiquant cette branche ou une autre, prise comme un ensemble ou comme une somme d’individus. C’est cette double approche que je cherche à partager en ouvrant ce blog.

J’espère au fil des billets avoir l’occasion d’en rendre compte au travers principalement de ma propre généalogie, essentiellement ascendante, et présenter les résultats de mes recherches, la manière dont je les conduis, mais aussi les rendus que j’essaie d’en faire pour moi-même et pour ma propre famille.

Et comme la généalogie est plus que toute autre une discipline collaborative, qui crée du lien, je remercie en préambule tous les passionnés comme moi, cousins plus ou moins éloignés, associations, sites internet, avec lesquels j’ai collaboré sciemment ou non pour construire mon arbre.

Bonne lecture à tous, et n’hésitez pas à poster des commentaires, je me ferai un plaisir d’y répondre.

Publicités
Cet article, publié dans Analyses, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s